Ne jamais se lancer tête baissée.

Quand on choisit un motif, il est préférable de se poser une série de questions afin d’éviter de se retrouver dans une impasse. La réflexion commence dès l’obtention du dessin. Regardez votre tracé et visualisez la lame de scie entrain de le suivre. Cette mise en situation peut vous permettre d’identifier les zones à risques. Par exemple s’il y a moins d’un mm entre deux traits de scie votre fond risque de casser au moment de la découpe. Vous êtes toujours dans les temps pour modifier votre dessin ou le laisser tel quel: vous doublerez de vigilence au moment de la découpe. C’est aussi en effectuant cet exercice que vous allez choisir si vous optez pour une découpe marqueterie Boulle ou une découpe morceau par morceau. A savoir que vous pouvez combiner les deux: prenons une fleur, vous pouvez utiliser la technique Boulle pour les pétales et le coeur et la technique morceau par morceau pour la tige et la feuille.

Legende2 Ne jamais se lancer tête baissée.

La légende d'une marqueterie

Votre dessin est définitif c’est votre original, pour toutes les prochaines étapes travaillez sur des photocopies. Il est temps maintenant de choisir les placages que vous allez utiliser. Etablissez une légende pour vous en souvenir (numérotation ou en utilisant un code couleurs).
Pour les placages de fil déterminez aussi le sens des fibres. Pour finir vous devez dénombrer et  nommer le nombre de piéces à débiter. Cette derniére étape a son importance, elle permettra de vous y retrouver dans le débit papier et aprés la découpe des piéces.
Tout au long de l’éxécution des moments de réflexion s’imposeront mais le plus gros est fait. Vous pouvez commencer le débit papier.

Twitter Digg Delicious Stumbleupon Technorati Facebook Email

Trackbacks/Pingbacks

  1. Préparation d’un paquet. « Boîtes et marqueterie - 21. nov, 2009

    […] « La découpe de la Marqueterie Boulle. Ne jamais se lancer tête baissée. […]